L'enfouissement

La Régie intermunicipale des déchets de la Lièvre doit enfouir les matières résiduelles dans des cellules  d’enfouissement techniques.  Cela implique que les matières résiduelles enfouies doivent l’être sur des  membranes étanches et imperméables afin d’éviter toutes contaminations des sols, des eaux de surfaces et des nappes phréatiques.

Les cellules sont aussi munies de tuyaux servant au drainage des eaux de lixiviation vers la station de pompage qui les achemine vers le bassin d’accumulation où elles sont stockées en attendant d’être traitées, à l’usine, avant son rejet à la rivière.

Trois opérateurs sont en charge de la compaction et du recouvrement des matières résiduelles et ce, à tous les jours.  Lorsqu’une nouvelle cellule d’enfouissement technique est construite, le premier 2 mètres (7 pieds) de matières résiduelles ne peut pas être compacté car il pourrait y avoir des risques de perforation des membranes par des objets tranchants.